Vous êtes en pleine compétition amicale (défi toltèque 21/52)

Vous êtes en pleine compétition amicale (défi toltèque 21/52)

Comme tous les mardis soir, vous vous rendez à l’entrainement de votre sport collectif préféré. Après une intense séance d’échauffement, suivi de quelques exercices techniques et la mise en place de systèmes de jeu, votre coach souhaite organiser une compétition amicale entre deux équipes formées par vos partenaires et vous-même.

Un entrainement qui vire à la compétition.

Mais ce petit match va avoir un enjeu réel : le vainqueur se verra offrir une tournée de bière par le perdant après l’entrainement. Ce qui change de tout au tout l’aspect de cette rencontre. D’amical, cela devient une vraie compétition qui va booster l’émulation entre tous les participants.

Quel comportement adopter ?

Alors que les équipes se forment, que pensez-vous ?

  1. « On est à l’entrainement, mais je m’en fout, je vais tous les bouffer, elles sont à moi les bières ! »
  2. « Il faut que je fasse honneur à mon équipe, quitte à finir sur les rotules ! »
  3. « Ça va être sympa ce petit match, et le challenge avec les bières va rendre le tout très intéressant ! »

La première option est un manquement clair et net au second accord toltèque. Vous prenez cette compétition amicale personnellement, et votre attitude sur le terrain risque de fortement s’en ressentir.

La seconde rompt votre engagement avec le troisième précepte toltèque. Vous faites la supposition que finir sur les rotules rendra honneur à votre équipe. Mais est-ce vraiment la vérité ?

Le troisième choix est la formulation la plus proche des 4 accords. Vous êtes content de participer à cette rencontre, et l’émulation du challenge vous émoustille de façon positive.

Un super-héros en compétition.

Évidemment, la bonne réponse est la numéro 3. En pensant et agissant de la sorte, vous êtes l’adversaire idéal pour ce genre de compétition. Être un super-héros c’est savoir participer à ce genre de rencontre en faisant de son mieux, tout en se faisant plaisir. Vous limitez ainsi grandement les impacts et les influx négatifs sur les autres, mais aussi sur vous-même. N’oubliez pas, il s’agit ici de compétition « amicale », nul besoin de vous fâcher avec vos collègues pour une histoire de bière.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement mon livre "10 étapes pour trouver sa mission de vie"