[Défi] vos finances personnelles sont au plus mal (7/52)

[Défi] vos finances personnelles sont au plus mal (7/52)

Nous sommes les 20 du mois d’aout, et votre compagne vous a lancé sur le sujet de vos prochaines vacances pour la période de Noël. Afin de valider la viabilité du projet « sapin sous les tropiques », vous consultez votre compte en banque sur internet. Vous n’utilisez que rarement ce service en ligne pour gérer vos finances personnelles. De ce fait, vous cherchez pendant une demi-heure le login. Puis, vous accédez enfin à votre solde. Sous le regard effaré de votre compagne, le montant qui s’affiche est négatif. Très négatif.

Votre femme, vous, et vos finances personnelles

Votre stupeur face au montant absolument pas anticipé de votre dette n’a d’égal que la tempête qui explose du côté de votre compagne. Les questions en mode mitrailleuse succèdent aux injonctions façon sulfateuse. Quoi, et pourquoi, et comment, et qu’est-ce qui se passe, et quel cadeau as-tu offert à quelle maitresse… Enfin, elle vous lance un cinglant « de toute façon, je l’ai toujours dit, tu manques d’ambition à ton boulot, tu devrais être capable de gagner nettement plus ! »

Quel comportement adopter ?

Vous serrez les dents, tout en continuant à fixer l’état de vos finances personnelles pour trouver là où vous avez fauté. Puis  :

  1. Vous vous énervez : « Mille millions de mille milliards de mille sabords ! Tu me demandes de gérer le budget, alors que tu passes ton temps à chercher de nouvelles chaussures sur internet, espèce de vieille perruche mal embouchée ! »
  2. Vous prenez une grande respiration et ne répondez rien, espérant qu’elle aille se défouler sur la télécommande.
  3. Vous baissez la tête. Elle a surement raison, vous avez toujours manqué d’ambition dans tout ce que vous faites, c’est évident…

La première réaction, à savoir retourner ses paroles contre elle, est la pire des solutions. Citer un exemple de ce qu’elle fait mal, c’est l’équivalent de se saisir d’une tronçonneuse pour faire consciencieusement des trous dans le fond de la cale du navire. Et ceci est valable pour les finances personnelles, comme pour tout le reste.

La seconde proposition vous permet de prendre du recul. Vous savez bien que ce sont ses angoisses et sa déception qui parlent, et que les mots ont largement dépassé les filtres de sa pensée.

La troisième réponse est inutile. Allez donc plutôt trouver le rouleau à pâtisserie, pour vous cogner la tête avec…

Prendre du recul : une attitude toltèque

Comme souvent, appliquer les accords toltèques suppose de savoir prendre le recul nécessaire. Nul besoin de répondre, vous pourrez toujours reprendre la conversation plus tard, quand le calme sera revenu. Trouver une solution est à ce prix de toute façon. La seconde réplique est donc la seule valable. La troisième montre un début de prise de recul, mais dénaturé par l’auto sabotage caractéristique de ceux qui prennent les choses pour eux même. La réaction de votre compagne ne vient pas du fait de voir l’état désastreux de votre compte en banque. Mais aussi de sa déception alors qu’elle s’imaginait déjà bronzant sur une plage de sable fin.

Être un super-héros nécessite d’être à l’écoute des autres. Une écoute active et bienveillante, sans jugement ni supposition. Une écoute qui vous permet de prendre la distance nécessaire pour garder sa parole impeccable, et pour ne pas faire une affaire personnelle de réactions démesurées.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  •  
  •  
  • 2
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement mon livre "10 étapes pour trouver sa mission de vie"